Contournement Nord de Fougères: un périmètre restreint a été défini

La concertation publique pour le projet de contournement Nord de Fougères a permis de recueillir les avis des habitants et acteurs du territoire. Ces avis et les contributions du comité de suivi ont permis au comité de pilotage de définir le périmètre à retenir pour la poursuite des études, tant pour les infrastructures routières que cyclables.

Après la phase de concertation publique menée en début d'année pour informer au mieux l'ensemble des habitants du territoire concerné (Fougères Agglomération et Couesnon Marches de Bretagne) et recueillir l'avis des usagers, des partenaires institutionnels ou associatifs, ces avis et les contributions du comité de suivi ont permis au comité de pilotage de définir le périmètre à retenir pour la poursuite des études, tant pour les infrastructures routières que cyclables. 

Plus de 250 contributions ont été reçues, déposées par des citoyen.nes, des chef.fes d’entreprises, les Chambres de Commerce et d’Agriculture, des associations… Parmi les avis favorables au projet, les principaux arguments avancés sont le désenclavement du secteur nord-est, ainsi que la sécurisation et l’apaisement des voies actuellement très fréquentées de Lécousse et de Fougères. Une motion en faveur du projet a été signée par quatre entreprises (Etablissement Michel, Générale du Granit, Leprieur et Ocene) et deux maires du territoire (Le Loroux et Louvigné-du-Désert). Les aménagements cyclables sont globalement accueillis très favorablement.

Des réserves et des oppositions quant à l’opportunité du projet d’aménagement routier ont pu s’exprimer. Elles se fondent sur des craintes concernant les effets environnementaux, agricoles et humains du projet, au regard des bénéfices attendus. Une pétition qui s’oppose au projet, initiée par l’association « Non à la Rocade Nord de Fougères » créée à l’occasion de la concertation, a recueilli 1 057 signatures.

Dans le but de sécuriser les mobilités dans les zones urbaines, en particulier les traversées de Lécousse et de Fougères, et de favoriser le développement des mobilités actives au quotidien (vélo, marche…), le Département a analysé 6 variantes routières de contournement et 3 itinéraires cyclables.

L’ensemble de ces éléments, complétés des contributions du comité de suivi du 12 avril, ont permis au comité de pilotage du 19 avril de définir le périmètre à retenir pour la poursuite des études, tant pour les infrastructures routières que cyclables.

Le périmètre retenu pour les infrastructures routières est le suivant :

Contournement nord.png

Quelles suites ?

  • Arbitrer sur les scénarios à approfondir : les scénarios proposés par le comité de pilotage du 19 avril, faisant suite à l’avis du comité de suivi du 12 avril, seront soumis au vote de la Commission permanente du Conseil départemental le 31 mai prochain. Début juin, suite à son examen par le Département, le bilan de la concertation ainsi qu’un document explicitant le périmètre retenu pour l’approfondissement des études seront mis à disposition du public sur le site internet du Département : https://www.ille-et-vilaine.fr/contour-fougeres
  • Une 2ème phase de concertation des habitant.es et des associations : elle s’ouvrira fin 2021 ou début 2022. Elle permettra à chacun de continuer à s’exprimer sur les nouvelles déclinaisons de tracés pour participer à la co-construction du projet d’aménagement du territoire.
  • L’enquête publique et la déclaration d’utilité publique (DUP) : A l’issue de cette deuxième phase de participation du public, les dossiers réglementaires sur le projet global retenu seront élaborés et une enquête publique préalable à la déclaration d’utilisé publique (DUP) sera sollicitée auprès du Préfet. Celui-ci se prononcera ensuite sur l’utilité publique du projet, au regard du dossier transmis, de l’étude environnementale, des avis des autorités concernées ainsi que des résultats de la consultation du public. L’arrêté de DUP (Déclaration d’Utilité Publique) constitue le préalable à la saisine de la Commission départementale d’aménagement foncier (CDAF) qui décidera s’il est opportun de réaliser un Aménagement Foncier, Agricole Forestier et Environnemental (AFAFE).

Le maire de Fougères, Louis Feuvrier, s'est exprimé favorablement sur ce projet, indiquant que "Cette nouvelle voie sera particulièrement utile pour faciliter l’accès des habitants du territoire de Louvigné et des communes environnantes à la future gare ferroviaire. Ne rien faire, c’est affaiblir le développement et l’attractivité de notre territoire ainsi que la dynamique que nous connaissons depuis plusieurs années". Selon le maire, ce projet est essentiel pour poursuivre le désenclavement du pays de Fougères, favoriser son développement et son attractivité, en encourageant l’installation d’activités économiques et d’entreprises au nord de Fougères et sur le territoire de Louvigné/Saint Georges de Reintembault et en  favorisant l’accès aux services et aux entreprises de l’agglomération fougeraise.